Quelle corde de sécurité pour le secours en eau vive ?

La corde de sécurité est un des éléments indispensables pour le guide de rivière ainsi que pour le sauveteur en eau vive. Il existe une multitude de corde sur le marché, avec différents matériaux, diamètres et caractéristiques techniques (résistance à l’abrasion, résistance à la traction, etc…).
Lors d’un précédent article, nous avons abordé les points importants à prendre en compte dans le choix d’une corde de sécurité et de sa ceinture de portage ; cette fois, nous allons nous intéresser au type de corde en fonction de l’usage qu’on souhaite en faire.

Sans être forcément exhaustif, nous allons différencier 4 catégories de corde qui vont avoir une utilité sur la rivière :

  • Les cordes avec une résistance à la traction inférieure à 10 kN ;
  • Les cordes  avec une résistance à la traction comprise entre 10 et 15 kN ;
  • Les cordes  avec une résistance à la traction comprise entre 15 et 22 kN ;
  • Les cordes avec une résistance à la traction supérieure à 22 kN.

Petite précision (ou rappel) : ces résistances à la traction sont indiquées pour des cordes sans nœud ; dès qu’un nœud est réalisé sur une corde, la résistance à la traction de celle-ci diminue d’au moins 30%….
Petite précision (ou rappel) n°2 : on ne parle ici que de cordes qui pourront être utilisées dans l’eau, et à fortiori, en eau vives. Donc, toutes ces cordes sont obligatoirement FLOTTANTES !!

Cordes avec une résistance inférieure à 10 kN

Le gros avantage de cette catégorie de cordes réside dans leur légèreté  : elle sont donc faciles à manipuler et à lancer et on  peut les garder tout le temps sur soi sans être limité dans ses mouvements (pour courir ou nager).
Par contre, le gros inconvénient  de ces cordes est leur relative faible résistance à la traction qui limite leurs usages. Ce sont vraiment (exclusivement ?) des cordes de lancer. En effet, leur usage dans le montage de systèmes à avantage mécanique est très limité : par exemple, une corde avec 4.5 kN de résistance à la traction descend à 3 kN dès qu’un nœud est réalisé dessus, ce qui peut la rendre « un peu légère » pour une utilisation sous forte tension.

Corde de sécurité – Marque : NRS – Modèle: Wedge – Résistance : 4.2 kN – Diamètre : 6mm

Généralement, la plupart sont construites en polypropylène ; choisissez tout de même des cordes avec une âme, plutôt qu’une corde sans âme, et avec un diamètre idéalement de 8mm pour une bonne prise en main . De même, la longueur idéale se situe entre 8 et 15m (à adapter en fonction du type de rivière sur lesquelles vous avez l’habitude d’évoluer), ce qui permet de conserver une corde compacte. Avec ce type de corde, il n’est en effet pas forcément nécessaire d’avoir une corde très longue (sup à 10m ??), car ce sont généralement des « secondes » cordes, pour une utilisation rapide sur des lancers de proximité. Et comme, du fait de leur faible résistance, elles ne seront pas utilisées pour le montage de systèmes complexes demandant beaucoup de la longueur (exemple : dans la mise en place d’avantages mécaniques), il n’est pas nécessaire qu’elles fassent 15 ou 20m de long.

Quelques exemples : NRS Wedge Rescue, HF Weasel, Palm Lightning 18, Astral Throw Rope (qui rentre dans la poche ventrale du gilet Green Jacket).

Cordes avec une résistance comprise entre 10 et 15 kN

Catégorie de corde très intéressante : ce sont un peu les cordes à tout faire ! Elles sont encore suffisamment légères pour le lancer (avec des diamètres généralement inférieurs à 10mm) et déjà bien résistantes pour pouvoir commencer à leur « tirer dessus » !
Leur « faible » diamètre permet de conserver des cordes relativement légères, faciles à utiliser sur des lancers et qui ne sont pas « trop galère » à ranger dans leur sac. Et avec une résistance de plus de 10 kN, on peut  commencer à utiliser ces cordes sur des systèmes à avantages mécaniques, sans avoir l’appréhension toutes les 30 secondes qu’elles vont nous « péter à la figure » !!

Corde de sécurité – Marque : WWTC – Modèle : Classic 20 Rescue Rope – Résistance : 10 kN – Diamètre : 8mm

Pour qu’elles restent faciles à porter et pas trop encombrantes, une longueur comprise entre mini 15 et maxi 20/25 m est idéale, à adapter en fonction des parcours. Il est clair qu’une corde de 15 m va peut être être un peu courte sur une rivière large (type Isère), alors qu’inversement, une corde de 25m ne sera peut être pas forcément utile sur une rivière plus étroite (type Cure ou Chalaux).

Matériau : toutes ces cordes sont généralement construites en polypropylène et ont bien entendu une âme qui peut être renforcée avec du spectra (NRS) ou du polyester pour augmenter la résistance à l’abrasion (WWTC).

Quelques exemples : WWTC Classic Rescue Rope 18m/20m (8mm, vendue par R3-France), HF Compact Alpin, HF Compact Classic (8.5mm), Palm Pro 20, NRS Pro Compact Rescue  (11 kn de résistance, pour un diamètre de 6mm seulement !!).

Cordes avec une résistance comprise entre 15 et 22 kN

Avec un diamètre compris généralement entre 10 et 11mm, là, on commence à entrer dans la catégorie « grosse corde » : ce ne sont pas des cordes qu’on va forcément porter toute la journée à la ceinture, bien qu’elles se rangent dans un sac de lancer et que certaines soient vendues avec une ceinture ou système de portage à la taille.

De part leur diamètre et leur conception, elles sont plus lourdes que les cordes de la catégorie précédente, donc pas forcément très facile à lancer. Par contre, avec une résistance comprise entre 15 et 20 kN, elles sont idéales pour réaliser des systèmes d’avantages mécaniques.

Corde de sécurité – Marque : WWTC – Modèle : Craft 27 Rescue Rope – Résistance : 17 kN – Diamètre : 10mm

Ce sont donc des cordes qu’on va réserver à un usage « sauvetage » et il est intéressant de les prévoir d’une longueur suffisante pour pouvoir installer des systèmes sans manquer de longueur : diagonale tendue, avantage mécanique type 9:1 qui demande beaucoup de corde, bateau captif, etc… Une longueur de 25m est le minimum, voir 30m. D’autant plus que généralement, comme on ne les porte par sur soi et qu’elles sont stockées dans un bateau (raft ou kayak),  autant prévoir quelques mètres de rab…

Matériau : polypropylène renforcé avec du spectra (HF) ou du polyester (WWTC), ou dynema (NRS)

Quelques exemples : WWTC Craft (17 kN, 23, 27 ou 30m, 10mm, vendue par R3-France), NRS Pro Rescue (22 kN, 23m, 9.5mm).

Corde avec une résistance de plus de 22 kN

Là, pour le coup, nous sommes vraiment dans la catégorie des « grosses cordes bien solides », pour un usage de secours uniquement, et notamment quand on a besoin de beaucoup de tension (exemple : dans le montage d’un bateau sur tyrolienne). Dans cette catégorie, on ne parle plus de « corde de sécurité » comme on l’entend habituellement en eau vive, car elles ne se rangent pas dans un sac de lancer qu’on peut porter sur soi. cependant, elles ont leur utilité dans une optique « sécurité et sauvetage ».

Il existe 3 catégories de corde : les cordes statiques, par opposition aux cordes dynamiques, et les cordes semi-statiques.

  • Les cordes statiques ne s’allongent pas ce qui est un avantage quand on veut mettre de la tension. MAIS, elles ne flottent pas ! Donc, on oublie pour une utilisation dans l’eau !
  • Les cordes dynamiques sont généralement utilisées en escalade. Problème : elles ont un très grand allongement (elles servent surtout à absorber le choc en cas de chute), donc, pas super dans une utilisation de sauvetage. Donc, on les oublie aussi pour l’utilisation qu’on veut en faire !
  • Restent donc les cordes semi-statiques, généralement utilisées en canyoning. Elles ont un allongement modéré (donc ne s’étirent pas trop quand on tire dessus) et elles flottent ! (Du moins, au début… En effet, les amateurs de canyoning vous diront bien qu’à la longue, leurs cordes semi-statiques perdent en flottabilité…). Donc, les cordes semi-statiques sont parfaites pour notre utilisation !
Corde semi-statique – Marque : Béal – Modèle : Pro Water – Résistance: 25 kN – Diamètre : 11mm

Reste à choisir le modèle dans la multitude de produits présents sur le marché. Et là, on va faire un peu de pub pour notre partenaire, la société Béal, avec sa dernière née : la Pro-Water. C’est la première corde semi-statique flottante de type A du marché (type A = corde qui possède une résistance statique de 22 kN et qui peut supporter cinq chutes de facteur 1 avec une masse de 100 kg avant de se rompre) . Construite en polyamide et néoprène (d’où sa bonne flottabilité), sa  résistance est de 25 kN. Nous l’utilisons depuis quelques temps sur nos formations et nous en sommes très satisfaits : facile à manipuler, pas « trop lourde », elle reste souple et la réalisation de nœuds est aisée.

Au niveau longueur, 50m semble être une bonne longueur qui permet déjà de voir venir. Et comme elle se transporte dans son propre sac (type sac de canyon), on n’est pas forcément limité par la place !!

Corde semi-statique – Marque : Béal – Modèle : Pro water – Résistance : 24 kN – Diamètre : 11mm – Avec son sac de transport Béal Pro Rescue

En résumé :

  • Les cordes avec une résistance inférieure à 10kN sont intéressantes en seconde corde, pour avoir une corde courte qu’on réservera au lancer de proximité. Mais si vous êtes adeptes du BUL (Bateau Ultra Léger !!), et que vous ne voulez pas vous encombrer avec 2 cordes, dans ce cas, passez directement à la seconde catégorie ;
  • Les cordes avec une résistance entre 10 et 15 kN sont les cordes « à tout faire » : faciles à lancer, relativement costaud, c’est un bon compromis si on ne veut avoir qu’une seule corde avec soi. Mais, dans des situations de secours un peu complexes, elles ont leurs limites ;
  • Les cordes avec une résistance comprise entre 15 et 22 kN permettent le montage de système complexe de secours. Encore relativement légères et peu encombrantes, cela peut être utile (indispensable?) d’avoir une corde de ce type au fond de son kayak ou dans le kit de décravatage à l’intérieur de son raft. Associée avec une corde de la catégorie précédente, cela permet de gérer un bon nombre de situation ;
  • enfin, les cordes de plus de 25 kN sont très spécifiques dans leurs utilisations. Ce sont des cordes pour les « grosses » situations de secours/sauvetage. Même s’il est clair qu’il n’est pas forcément utile d’avoir ce type de corde pour un usage quotidien, il peut être cependant intéressant d’en prévoir une pour les expé  ou les navigations engagées, notamment sur des parcours engorgés. En effet, avec une résistance supérieure à 22 kN, ces cordes peuvent être utilisées pour les opérations de sauvetage vertical (descente en rappel ou remontée).

Et pour conclure, un petit mot sur l’entretien des cordes :

  • Prenez soin de vos cordes : lorsque vous relovez votre corde, prenez l’habitude de le faire avec la corde dans l’eau (et non dans le sable !). Sa durée de vie n’en sera que plus longue…
  • Prenez également l’habitude de faire sécher (ou du moins d’aérer) vos cordes après chaque utilisation (du moins celles qui ne sont pas transporter dans un sac étanche) ; cette habitude permet également de vérifier que sa corde est en bon état (et entraîne accessoirement à la ranger rapidement !!). N’oubliez pas que les cordes n’aiment pas les UV : faîtes les sécher à l’abri du soleil.
  • Enfin, les cordes ont une durée de vie limitée : même si la durée de vie d’une corde dépend de son entretien et de son utilisation, la règle générale est que les cordes doivent être utilisées pendant un maximum de 5 ans après leur mise en service. De même, elles peuvent être stockées 5 ans avant leur mise en service ; ce qui signifie qu’une corde qui a été stockée mais qui n’a jamais été utilisée, devra tout de même être détruite après 10 ans.

En espérant que cet article vous sera utile, n’hésitez pas à réagir et à apporter vos contributions.

En attendant, restez prudents quand vous êtes de sortie !!
A bient’eau !

 

 

About The Author

Leave Comment